Travaux au bourg de Saint-Molf : Dépenses somptuaires ?


S’il y a bien un sujet qui fait consensus chez les Mendulphins, c’est la nécessité de rénover et d’aménager le centre bourg.

20160902_163332

Jusqu’aux travaux de rénovation des rues du Mès et du Pays Blanc, certains n’hésitaient pas à dire que le bourg était le plus « moche » de Cap-Atlantique, et même de toute la presqu’île, voire plus…

Les choses se sont, bien sûr, améliorées avec l’aménagement des rues précitées, mais, l’essentiel, la rue principale du bourg, la rue de la Duchesse Anne, demeure, pour le moment, dans un état assez lamentable, et y a plus de vingt que cela dure !


Dans le désordre…

Les deux maires de la présente mandature nous ont dit, l’un en février 2016, dans Le Mendulphin, et l’autre, tout récemment, dans sa Lettre aux Mendulphins, que l’aménagement de cette rue, et du reste du centre bourg, allaient suivre.

Dans le numéro, précité, du Bulletin Municipal, on nous dit même que ce projet serait le « projet phare » de la mandature, rien que ça, avec un début des travaux programmé en 2017.

Curieux, quand même, que la précédente municipalité, comme l’actuelle, aient, d’abord, commencé les travaux par les rues secondaires, au lieu d’attaquer, en premier lieu, et en toute logique, la rue principale. Dans la foulée, avant de rénover celle-ci, pourquoi ne pas poursuivre avec la rue des Épis, la rue de l’Océan, la rue de Kernoza, la rue de la Cure, la rue des Landes ? Nous plaisantons, bien sûr, car cela ressemblerait fort à “ tourner autour du pot ”. Question de budget, sûrement, mais aussi, sans doute, parce que l’aménagement du bourg était étroitement lié au PLU, qui n’a été adopté qu’en 2013. À moins qu’il y ait d’autres raisons…


“ Luxe ” inutile ?

Concernant la rue du Pays Blanc (entrée de Saint-Molf, quand on vient de Guérande), on est surpris de l’étendue des aménagements, qui vont bien au-delà du cimetière, jusqu’à l’intersection de la rue de Bellevue. Il n’est pas question, bien sûr de discuter de l’utilité des équipements de sécurité, destinés à freiner les véhicules, mais était-il, vraiment, indispensable que les aménagements couvrent autant de surface ? Un équipement de sécurité moins étalé, plus simple, mais efficace, n’aurait-il pas suffi ? Les riverains sont, sans doute, contents, mais ils ne sont, quand même, pas si nombreux sur cette portion de route. L’argent que l’on aurait pu économiser, dans cette rue, n’aurait-il pas mieux été utilisé pour d’autres priorités de sécurité routière urgentes à satisfaire, à d’autres endroits de la commune ?

La qualité des matériaux utilisés attire, également l’attention. Incontestablement, c’est du “ dur ”, du “ béton ”, du solide… Pourquoi pas, mais l’ensemble doit, sûrement, coûter très cher. Compte tenu du budget “serré” de la commune, n’aurait-il pas mieux valu limiter les « dépenses somptuaires » dans ce secteur “périphérique”, au profit du vrai centre bourg : la rue de la Duchesse Anne ?

20160902_163601Enfin, dans le même ordre d’idées, les portions de trottoir aux bords biseautés, en granit poli, que l’on peut voir devant l’abribus et l’école privée, étaient-ils, vraiment, indispensables dans cette rue ? D’ailleurs, pourquoi avoir aménagé deux arrêts de bus (dont un devant l’école privée) ? Un seul arrêt, de chaque côté, mais plus proche du centre, n’aurait-il pas suffi ?

On ne voudrait pas jouer les rabat-joie, mais il nous semble que ces bords de trottoirs, en “ faux marbre ”  sont du luxe, pas très utile, dont on aurait pu faire l’économie, surtout quand on nous explique, par ailleurs, par exemple, que, pour faire des économies, précisément, on a décidé de limiter à deux, par an, au lieu de trois, les parutions du Bulletin Municipal. Économie de bout de chandelle, en vérité, quand on sait que cette publication est, en plus, financée, en bonne partie, par la publicité.

Deux poids deux mesures, donc.

Il n’y aurait pas comme une petite incohérence dans tout ça ?

 

Les Échotiers

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.