La modification du PLU est approuvée…


Ça y est ! La modification du PLU a été entérinée par le conseil municipal de Saint-Molf, le 6 février dernier.
conseilmunicipal1

Approbation et… démission(s)
Ce vote a eu lieu à l’unanimité, moins une voix, car un conseiller de la majorité a voté contre. Lire, à ce sujet, le communiqué du maire sur le site internet de la mairie. Dans ce communiqué, nous apprenons que ce même conseiller en a profité pour donner sa démission.
Le PV de réunion du conseil municipal du 7 novembre, nous informe, par ailleurs, qu’une autre conseillère, membre de la liste d’opposition, a démissionné, ramenant le conseil municipal à 17 conseillers, sur 19, et que les “réserves” de conseillers, dans les deux listes, sont épuisées.
Avec la dernière démission, le nombre de conseillers municipaux est, donc, réduit à 16 : 13 conseillers de la liste majoritaire et 3 de la liste d’opposition. Depuis les élections municipales de 2014, il y a, par conséquent, eu, sauf erreur, 6 démissions dans la liste majoritaire, et 16 dans la liste d’opposition…

pluenquetepubliqueRéserve sur… un emplacement réservé (parking, près de la mairie)
Sur le site de la mairie, on peut prendre connaissance du dossier PLU complet. On lira, en particulier, en trois documents, le rapport d’enquête publique, sa conclusion et un complément. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces trois textes, rédigés par le commissaire enquêteur, sont sans langue de bois… On ne peut que s’en féliciter.
Comme beaucoup de Mendulphins, sans doute, nous retiendrons, en particulier, dans ces trois documents, l’épisode de la suppression, dans le nouveau PLU, de l’espace réservé, tout près de la mairie de Saint-Molf. Il était destiné à devenir un parking – de plus de 400 m2, quand même – en plein centre bourg.
Le commissaire enquêteur a, globalement, donné un avis favorable à la modification du PLU, mais en formulant une réserve sur la suppression de cet emplacement réservé.
Pourquoi le supprimer, en effet, alors que l’on se plaint toujours de ne pas avoir suffisamment de place de stationnement ? Cette suppression va-t-elle, vraiment, dans le sens de l’intérêt général ? C’est la question complémentaire qui a été posée au commissaire enquêteur par le Tribunal administratif. L’intéressé n’a pas été en mesure de répondre, mais il a tenu à maintenir, quand même, sa réserve, sur ce point, dans sa deuxième conclusion.
Si nous avons bien compris, cet emplacement réservé était (comme son nom l’indique…) une sorte de « réserve » de stationnement, inscrite dans le PLU de 2013, créée par la précédente municipalité, dans l’hypothèse où les places de parking, centre bourg, viendraient à manquer. Une mesure de précaution, en quelque sorte. C’était, on s’en souvient, dans la perspective de la création d’un immeuble, avec logements, sur la place, face à la mairie, qui devait abriter, en rez-de-chaussée, l’agence postale et une supérette.

L’avis du commissaire enquêteur sur la question des parkings, centre bourg
Ce projet d’immeuble a été, on le sait, abandonné par l’actuelle municipalité, dès le début de son mandat. Elle a, en contrepartie, relancé un autre (vieux de dix ans…) d’installation d’un supermarché dans la zone du Mès.
Il est intéressant de noter l’avis du commissaire sur ce point. Il dit, concernant la question des parkings centre bourg, nous le citons : « Cet élément ne doit pas être pris à la légère à un moment où Saint-Molf se dote de son premier supermarché, évidemment en périphérie, et évidemment doté d’un parking, et dont il est vraisemblable qu’il va concurrencer durement les commerces traditionnels du centre du bourg, avec les conséquences que l’on peut anticiper ».
Eh oui, on ne peut qu’être d’accord. La création d’un supermarché au Mès aura, bien sûr, des conséquences sur la vie du commerce du centre bourg, et sur la vie du bourg, tout court. Prétendre le contraire, c’est nier l’évidence.

supermarché3

Supermarché, ou supérette ?
Dans le Mendulphin paru en octobre 2016 (page 14), la mairie nous dit, sans langue de bois, elle aussi, que l’ouverture du futur supermarché va permettre… de vendre les lots invendus dans la zone du Mès !
Surprenante déclaration (même si elle dit, juste avant, que « Saint-Molf attend son supermarché depuis plusieurs années ») car, nous aussi, tout comme le souligne un internaute, sur le présent site, nous avons toujours cru que cette moyenne surface devait, d’abord, et avant tout, permettre aux habitants de faire leurs courses alimentaires… En plus, ce magasin sera de plus petite taille que prévu, sinon, le projet ne sera pas accepté par les autorités compétentes. Ce ne sera, donc, peut-être, qu’une supérette ! Dans ce cas, pourquoi ne pas la construire centre bourg ? Ça irait plus dans le sens de l’intérêt général. Non ?
Alors, et les places de parking au bourg ? Eh bien, si le supermarché (ou la supérette…) s’installe dans la zone du Mès, ce ne sera plus un problème. Le débat sera clos, car les places de stationnement centre bourg, par voie de conséquence, ne manqueront pas, hélas !
Le dernier procès-verbal de réunion du conseil municipal (du 16 janvier 2017) nous apprend (page 9) qu’une réunion a eu lieu, le 19 janvier,« avec tous les acteurs concernés par le projet de supermarché ». Ce PV ajoute que « ce projet redémarre en début d’année »…

Pour maintenir la vie du centre bourg, il est, peut-être, encore temps d’abandonner cette implantation zone du Mès. Après, il sera trop tard, avec « les conséquences que l’on peut anticiper », comme l’a dit, très justement, le rapport précité…

Les Échotiers

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.